Afin de faire gagner les commerces, notamment ceux du secteur agro-alimentaire, en productivité, la firme Digimarc® a développé une technologie, dite de tatouage numérique ou code-barre invisible. Son but : accélérer le passage en caisse des produits. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Comment lire ces codes et qui peut les lire ?

Qu’est-ce qu’un code-barres invisible ?

Les codes-barres invisibles, tatouages numériques ou encore « watermarking », contiennent exactement les mêmes informations que les codes-barres classiques. Ils peuvent en réalité en contenir plus qu’un code EAN traditionnel.

L’un de leurs avantages réside dans le fait que ces tatouages numériques n’altèrent en rien l’esthétisme des emballages sur lesquels ils sont apposés. Mais l’idée est avant tout d’éviter de devoir chercher sur toutes les faces d’un produit le fameux code-barres qui permettra de l’encaisser.

Cette méthode, aussi appelée tatouage numérique, permet d’imprimer le même code-barres à plusieurs reprises sur la surface entière d’un emballage. Celui-ci conserve donc tout son esthétisme. Quant à ceux qui utilisent ces lecteurs, à la caisse de magasins ou en entrepôt pour la gestion des stocks par exemple, ils voient leur tâche grandement facilitée. Leur productivité s’en trouve d’autant améliorée, puisqu’ils n’ont plus à chercher le code-barres d’un produit au moment de le scanner. Finies les minutes perdues à tourner et retourner un produit dans tous les sens pour pouvoir trouver son code-barres !

20% de temps gagné à la caisse

Selon Digimarc®, cette technologie permettrait de gagner un temps précieux. 25 articles peuvent passer sous le scanner en seulement 15 secondes, soit 10 de plus que ce que permettent les codes-barres traditionnels. Ce serait ainsi 20% de temps qui serait gagné lors des passages en caisse.

La finalité de ce procédé n’était pas, à l’origine, de faire gagner du temps lors des passages en caisse. Cette technique d’astrophysique a été développée pour protéger des documents, et notamment les photographiques, contre la reproduction.

Pour l’heure, peu de marques se sont positionnées sur la lecture de ce type de codes. Toutefois, Zebra et Datalogic, toutes deux partenaires de la firme Digimarc® à l’origine des codes à barres invisibles, ont récemment lancé des lecteurs spéciaux pour les lire.

Le lecteur de codes-barres invisibles par Zebra

Le lecteur DS8100 a été développé par Zebra pour pouvoir lire les codes-barres invisibles imprimés grâce à la technologie de filigrane numérique Digimarc®. Il est aussi capable de lire des étiquettes abîmées, froissées, effacées ou encore salies.

La portée de lecture de ce scanner a en outre été revue à la hausse (jusqu’à 61 cm) afin de permettre au personnel de caisse de scanner rapidement les articles des clients directement dans leur panier.

Le lecteur de codes-barres invisibles par Datalogic

La gamme PowerScan s’est elle aussi agrandie avec l’arrivée du lecteur de codes-barres PBT9500-RT Imager. Il s’agit d’un lecteur de code-barres industriel sans fil équipé de la technologie Bluetooth. Comme tous les autres modèles de la gamme PowerScan Retail, ce lecteur offre une robustesse presque à toute épreuve. Protégé contre la poussière et l’humidité, comme en atteste l’indice IP 65 qu’il affiche, il résiste aux chocs et peut aussi bien être utilisé en intérieur qu’en extérieur.

Des codes-barres flashés aussi par les consommateurs

L’expérience offerte aux consommateurs au moment de leur passage en caisse est elle aussi grandement optimisée par la rapidité ainsi gagnée dans le scan des articles. Mais ce gain de temps n’est pas le seul avantage offert par le tatouage numérique. Celui-ci offre aux distributeurs un nouveau moyen de communication avec leurs clients et potentiels clients.

Une application mobile a en effet été développée pour permettre aux consommateurs de lire ces étiquettes invisibles au moyen de leur smartphone. Il leur suffit de filmer le fameux code avec la caméra de leur téléphone pour obtenir toutes les informations disponibles sur le produit en question. Ces contenus peuvent être des photos, des vidéos, des bons de réduction…

Il s’agit donc d’une formidable opportunité pour les marques qui peuvent profiter de ces codes-barres invisibles pour diffuser des messages promotionnels, et ainsi lier une relation de plus grande proximité avec les consommateurs.

En bref, le code-barres invisible est une véritable petite révolution, tant pour les commerçants que pour les distributeurs et les consommateurs. Reste seulement à le démocratiser !