étiquettes laboratoire

Résistance, durabilité, lisibilité… Les étiquettes utilisées par les laboratoires doivent avoir des propriétés particulières. Explications.

Des tubes aux flacons en passant par les matériaux souples (poches de sang par exemple), les laboratoires médicaux ont besoin d’étiquettes performantes pour diverses utilisations. En effet, dans le secteur médical, une étiquette qui se décolle ou qui est endommagée peut impacter le laboratoire ou les patients directement… Ainsi, il est impératif que les étiquettes utilisées par les laboratoires aient des propriétés particulières pour limiter les risques.

Haute résistance

 

Les étiquettes de laboratoires doivent se montrer très résistantes. Et pour cause, elles sont soumises à des conditions extrêmes !

Elles doivent résister aux températures extrêmes, notamment lors du stockage dans les congélateurs ou dans l’azote liquide (où le thermomètre peut atteindre les -190°C), mais aussi aux températures élevées (lors de la stérilisation dans les autoclaves). Elles doivent aussi résister aux produits chimiques et solvants ou encore aux diverses manipulations réalisées en laboratoires.

La résistance des étiquettes à ces divers éléments est indispensable pour contribuer à la préservation des informations présentes sur les étiquettes de laboratoire et pour la durabilité des étiquettes.

A noter : le polypropylène est largement utilisé pour les étiquettes de laboratoire. Cette matière résiste aux solvants tels que le méthanol, l’alcool isopropylique ou encore le xylène. Le polyester peut aussi être utilisé pour certaines applications car il est très résistant.

Durabilité élevée

 

Autre critère indispensable pour les étiquettes des laboratoires : la durabilité. Il s’agit ici d’avoir des étiquettes qui tiennent dans le temps, ne se décollent pas et restent bien en place, malgré les conditions extrêmes auxquelles elles sont confrontées. Pour cela, les étiquette doivent être conçues avec des propriétés adhésives spécifiques.

Lisibilité infaillible

 

Les étiquettes de laboratoire doivent aussi avoir une longue lisibilité, même après un usage intensif. Les informations présentes sur les étiquettes doivent rester claires, nettes et lisibles tout au long du traitement et du stockage des tubes, flacons, etc. L’encre ne doit pas baver, ni s’effacer. Il faut donc une haute qualité d’impression.

A noter : pour coller aux besoins et exigences du secteur médical les imprimantes à transfert thermique sont souvent plébiscitées car elles permettent d’imprimer des codes et images de haute qualité. Bien sûr, pour chaque type de contenant et usage il existe une solution d’impression adaptée.

Codes et informations

 

Les étiquettes de laboratoires doivent contenir beaucoup d’informations. Ainsi, les codes-barres sont très utilisés dans le secteur médical car ils permettent d’identifier les contenants de façon fiable, d’accéder facilement aux données et donc de simplifier les processus de travail en laboratoire.

Dans le secteur médical, on retrouve également les étiquettes RFID, particulièrement appréciées pour le suivi logistique de certains contenants.

 

N’hésitez pas à contacter Coserm, notre équipe peut vous accompagner dans le choix de vos étiquettes de laboratoire et solutions d’impression.