Qu’est-ce qu’un produit bio ? Quand peut-on inscrire bio sur un produit ? Quels logos doivent apparaitre sur les étiquettes de ses produits issus de l’agriculture biologique ? Coserm répond à vos questions.

Produits bio : de quoi parle-t-on ?

 

Tous les produits ne peuvent pas être bio. Seuls les produits non transformés (comme les céréales, les fruits et légumes, le lait, les œufs ou encore les viandes et poissons), les denrées alimentaires transformées (comme le pain, les plats cuisinés, les fromages ou yaourts) ou les aliments destinés aux animaux et les semences et matériels de reproduction végétative, peuvent être issus de l’agriculture biologique.

Pour être bio, un produit doit donc répondre à certaines conditions relatives à l’agriculture biologique. Parmi ces exigences réglementaires, on retrouve :

  • L’interdiction de recourir aux pesticides et engrais chimiques de synthèse ;
  • L’interdiction des OGM et produits obtenus à partir d’OGM ou par des OGM ;
  • Les conditions d’élevage garantissant le bien-être animal (accès plein air, espace suffisant dans les bâtiments agricoles, etc.) ;
  • Les dispositions évitant la contamination par les espaces agricoles non-bio (production séparée dans le temps et l’espace pour les productions mixtes, espaces dédiés au stockage des produits biologiques, etc.) ;
  • La limitation des additifs autorisés dans les produits transformés, seulement une cinquantaine sont autorisés dans le bio, contre plus de 300 pour les produits conventionnels.

Les règles d’étiquetage des produits bio

 

Il est possible d’indiquer la mention « bio » ou « biologique » dans la dénomination de vente d’un produit, seulement s’il contient au moins 95 % d’ingrédients agricoles certifiés biologiques.

Il est également possible d’inscrire ces termes dans la dénomination de vente des produits composés principalement d’ingrédients issus de la chasse ou de la pêche, en précisant quels sont les ingrédients bio. Exemple : pâté de sanglier « avec des herbes biologiques », indique la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

En revanche, en dessous de 95 %, les termes « biologique » ou « bio » ne peuvent être indiqués que dans la liste des ingrédients.

Les logos possibles sur vos étiquettes

 

En plus de la dénomination de vente, il est possible d’ajouter sur vos étiquettes le logo AB et le logo européen (la fameuse feuille verte).

  • Le logo AB doit être de la taille réglementaire et concerne les produits qui sont élaborés conformément à un cahier des charges français ;
  • Le logo européen, quant à lui, est obligatoire depuis 2010, sur tous les produits issus de l’agriculture biologique fabriqués dans l’Union Européenne. La DGCCRF précise que « L’origine des matières premières utilisées doit apparaître dans le même champ visuel que ce logo (UE, non UE, UE/non UE, ou le nom d’un pays si 100 % des matières premières en sont originaires). Enfin, le numéro de l’organisme certificateur en charge des contrôles doit apparaître sur l’étiquetage du produit ».

A noter : le label français AB possède les mêmes garanties que sont le label européen. Si certains produits affichent les deux logos, c’est tout simplement parce que le logo AB est plus connu par les consommateurs.

 

Coserm vous propose de nombreuses solutions d’étiquetage pour vos produits bio. Contactez-nous dès maintenant pour plus d’informations.