Excellent support d’identification électronique, l’étiquette RFID mémorise et récupère les données à distance. Coserm revient sur cette technologie innovante.

 

RFID : définition

La technologie RFID (Radio Frequency Identification) est un système activé par un transfert d’énergie électromagnétique. Ce transfert entre l’étiquette RFID, également appelée Tag RFID, et l’émetteur permet de mémoriser et de récupérer des données à distance. En pratique, l’étiquette radio est composée d’une puce et d’une antenne. L’étiquette reçoit un signal radio émis par le lecteur, lui aussi équipé d’une technologie RFID. Ainsi, ces deux éléments peuvent à la fois lire et répondre aux signaux envoyés.

A savoir : il existe de nombreux supports RFID, cartes, badges, étiquettes, stickers, bracelets, porte-clés, puce sous cutanée, etc.

Les différents types d’étiquettes RFID

La technologie RFID se décline en trois versions :

  • La RFID passive : elle puise son énergie dans le signal électromagnétique du lecteur qui doit se situer à proximité de l’objet à identifier et à tracer ;
  • La RFID semi-passive : mix de technologie passive et active, la RFID semi-passive fonctionne grâce à une batterie qui alimente la puce RFID à des intervalles de temps réguliers ;
  • La RFID active : elle transporte son énergie via une batterie ou une pile. Autonome, elle peut transmettre les informations en continu.

Améliorer les performances des entreprises grâce à la RFID

La RFID révolutionne le travail à tous les niveaux : lignes d’approvisionnement, usines d’expédition, entrepôts de réception, magasins, inventaires, encaissement, travail des employés… La technologie RFID permet d’optimiser de nombreuses activités telles que la gestion des stocks et la traçabilité des produits. Aussi, la puce RFID permet de tracer un produit tout au long de son parcours (transport, stockage…), et ainsi d’assurer un suivi optimal.

RFID : les enjeux

La technologie RFID permet de collecter une multitude de données, que ce soit sur un produit ou sur des personnes. Ainsi, la sécurité de ces données doit être assurée. Pour protéger ces informations parfois délicates, le codage des données a été mis en place.

De même, la question de l’environnement au cœur de toutes les préoccupations, a également été abordée. Des entreprises travaillent sur de nouvelles technologies moins polluantes pour des étiquettes RFID plus écologiques. Un marché porteur qui n’est pas près de faiblir !

Enfin, autre enjeu, l’insertion de cette technologie au sein des entrepôts vieillissants qui nécessitent un fort investissement et une formation adaptée pour les salariés.

Pour en savoir plus sur la technologie RFID et sur nos solutions d’étiquetages, n’hésitez pas à contacter Coserm.