La RFID permet d’optimiser de nombreuses activités telles que la gestion des stocks et la traçabilité des produits. Coserm vous explique le fonctionnement de cette technologie et les particularités de ces étiquettes.

Qu’est-ce que la technologie RFID ?

 

La technologie RFID (« Radio Frequency Identification »), aussi appelée identification par radiofréquence ou radio-identification, permet l’identification et la traçabilité des produits d’une façon unique. En effet, ce système permet de sauvegarder et récupérer des données à distance sur des étiquettes RFID, également appelées « Tags RFID ». Ces étiquettes sont collées ou incorporées dans des produits et sont activées par un transfert d’énergie électromagnétique.

Comment ça fonctionne exactement ?

 

Le fonctionnement d’une solution RFID est basé sur deux éléments, une étiquette RFID et un lecteur RFID.

En pratique, le lecteur RFID envoie des radiofréquences pour activer l’étiquette. L’étiquette radio (composée d’une puce et d’une antenne) reçoit le signal émis par le lecteur. Ainsi, les deux éléments peuvent lire et répondre aux signaux envoyés et échanger des données entre eux.

Certaines étiquettes RFID sont dites passives, d’autres semi-passives ou encore actives.

  • L’étiquette RFID passive compte sur l’énergie du signal électromagnétique du lecteur RFID pour fonctionner. Ce dernier doit donc se situer à proximité du produit à identifier et à tracer ;
  • L’étiquette RFID active est, quant à elle, équipée d’une batterie ou d’une pile. Elle peut ainsi transmettre des informations en continu à un lecteur situé à une plus longue distance ;
  • L’étiquette RFID semi-passive est un mélange des deux technologies. Elle fonctionne grâce à une batterie qui alimente la puce RFID à des intervalles de temps réguliers.

Les différents standards d’étiquettes RFID existants

 

Le choix de l’étiquette RFID repose en partie sur les fréquences utilisées par les systèmes RFID :

  • L’étiquette basse fréquence (125 kHz) ;
  • L’étiquette haute fréquence (13,56 MHz) ;
  • L’étiquette ultra haute fréquence (868 MHz).

Cette fréquence joue sur la distance et la vitesse de lecture.

Les étiquettes RFID UHF

Les fréquences les plus hautes sont utilisées pour échanger plus d’informations à un débit plus important. Ainsi, les étiquettes UHF sont plutôt utilisées dans les domaines de la logistique où il y a un besoin de lecture rapide sur un grand nombre de produits à identifier et tracer.

Les étiquettes RFID HF

Les étiquettes HF sont utilisées pour des applications comme le contrôle d’accès, le paiement ou encore l’authentification. Par rapport aux étiquettes UHF, les étiquettes HF ont une distance de lecture plus courte.

Et les étiquettes NFC ?

Le terme NFC (« Near Field Communication » en anglais ou « communication en champ proche » en français) est utilisé pour décrire la technologie RFID HF. En effet, les étiquettes HF peuvent être ISO/IEC 14443. Une norme qui est celle de la technologie NFC. On retrouve cette technologie dans la plupart des smartphones ou cartes bancaires (paiement sans contact).

Mettre en place un système RFID

 

Pour mettre en place un système RFID, il faut :

  • Des étiquettes RFID composées d’une puce et d’une antenne RFID ;
  • Une imprimante RFID ;
  • Un lecteur RFID ;
  • Un logiciel informatique pour traiter et exploiter les données ;

Zoom sur les lecteurs RFID mobiles ou fixes

Il existe des lecteurs RFID mobiles et fixes :

  • Le lecteur RFID fixe est, comme son nom l’indique, installé de manière fixe et n’est donc pas un outil mobile ;
  • A l’inverse, le lecteur RFID portable est un modèle de lecteur à main portable et transportable pour la lecture des tags RFID.

Au-delà de l’utilisation, le choix du lecteur dépend également de la fréquence des étiquettes RFID.

La fréquence des étiquettes RFID permettra une lecture RFID selon le paramètre de distance de lecture souhaitée (courte ou longue distance).

Zoom sur les imprimantes RFID

Les imprimantes RFID (avec encodeur) permettent l’édition d’étiquettes RFID et d’enregistrer des données sur les étiquettes.

L’intérêt principal de cette solution est de coupler encodage d’étiquettes avec impression (par transfert thermique ou à impression directe) de tags papiers.

Opter pour une imprimante avec encodeur permet ainsi un suivi optimal des produits, mais aussi de prévenir les risques de déperdition et de confusion au moment du traitement des produits.

Les avantages de cette technologie

 

La technologie RFID permet d’optimiser de nombreuses activités telles que la gestion des stocks et la traçabilité des produits. Aussi, l’étiquette RFID permet de tracer un produit tout au long de son parcours et ainsi d’assurer un suivi optimal. Cela permet également d’éviter les erreurs de colisage et ainsi d’optimiser certains processus dans les univers de la logistique et de la vente. L’utilisation de la RFID est un gain de temps et peut développer l’activité d’une entreprise. Cette technologie pourrait même remplacer les code-barres dans quelques années.

Chez Coserm, nous disposons d’une gamme d’imprimantes RFID permettant de mémoriser, regrouper et gérer des données de toutes sortes. Étiquettes et lecteurs RFID (fixe ou mobile) sont également disponibles. Tous nos produits offrent une grande qualité et fiabilité d’impression. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.